Jay and The Cooks – I’m Hungry

(Juste Une Trace 2016)

– I’m Hungry (2’55)
– Lust For Life (3’56)
– Drinking & Thinking (About You) (5’00)
– Four In The Morning Blues (3’18)
– Cellblock C (4’59)
– Je T’aime (2’49)
– In The Pines (3’32)
– Transcontinental Shuffle (3’36)
– J’aime Pas La Rentrée (2’37)
– C’est Compliqué (3’12)
– Ligne 13 (4’05)

 

I’m Hungry – Les Chansons

I’m Hungry
Le titre de l’album. J’ai faim depuis ma naissance, demandez à ma mère ! Affamé le matin, affamé la nuit, une tragédie survient – ouvre le frigo, c’est la fête – allume le four… Nous sommes aussi tous affamés de changement, de moins d’inégalité, de plus de travail, de moins et de meilleurs politiciens, de moins de violence, de vie… J’écris déjà « I’m Thirsty ». Merci à mon vieil ami Tyler J Barnes pour son aide sur ce morceau.

Lust For Life
Quand j’ai emmenagé à New York City, je ne savais même pas qu’Iggy Pop existait (à Austin, le blues était mon univers). Je me souviens qu’en entendant cette chanson dans l’appartement d’un ami, je m’étais dit “wow, ce mec vient d’un endroit que je n’ai jamais visité”. C’est donc un hommage à cette période vers 1978 à NYC, quand j’ai littéralement découvert ce que Lou Reed voulait dire dans “Walk On The Wild Side”. Merci à Paul Péchenart IV à la guitare rythmique (sa première chanson country?) et à Jean-Yves au banjo (sa première tentative/expérience proto-punk?)

Cellblock C & Drinking and thinking about you
J’ai rencontré Jack Clark il y a quelques années à une scène ouverte à Montreuil. Il est un chauffeur de taxi, écrivain et auteur-compositeur-interprète de Chicago. Vous vous demandez probablement comment il a atterri à Montreuil ? Bonne question, vous devrez lui demander vous même ! Un soir où il chantait une de ses chansons, je me suis dit « pourquoi ne pas lui demander d’en utiliser une ou deux sur l’album ? ». Je trouve ces chansons géniales, j’espère leur rendre justice.

Ligne 13
La ligne 13 du metro a une mauvaise reputation… et maintenant, elle a une chanson. Je prends cette ligne matin et soir depuis 7 ans. J’ai vu et expérimenté des centaines d’histoires… en voilà quelques unes dans une session réduite de “country chicken pickin” à Paris. J’ai écrit la chanson en anglais et Marie-France Floury l’a traduite en français et ajouté ses propres paroles.

C’est Compliqué
J’habite à Paris depuis plus de 30 ans. J’ai découvert en écrivant ces chansons que mes idées me venaient en français, mais j’ai beaucoup de mal à vraiment m’exprimer dans la langue de Molière… Paul Péchenart III à la rescousse! Il a proposé une chanson de rock français, je l’ai changée en numéro R&B, puis Marco Dimaggio lui a donné un son Stray Cats. C’est compliqué !

Je t’aime
Pour ceux qui ont écouté le premier album “Dutch Oven”, vous reconnaitrez celle-ci, elle y figure aussi! Marie-France Floury a toujours trouvé que la chanson était interprétée trop lentement sur la dernière sortie, alors Paul et moi avons pensé à la refaire… Danny Vriet joue du violon cajun parfaitement et capture l’esprit de ce morceau.

4 in the Morning Blues
Un matin à 4h vers 1985, dans la banlieue de Paris. Je revenais d’un concert avec le Bruce Koening Band. On ramenait notre matériel à Gennevilliers. A un moment nous sommes passés devant un arrêt de bus et c’était comme un rêve… Une vingtaine d’hommes d’origine nord-africaine se tenait sous un lampadaire à l’arrêt de bus en attendant qu’on les emmène à l’usine. Il n’y avait personne d’autre qu’eux en vue… J’ai gardé ce moment en tête pendant plus d’un quart de siècle.

Transcontinental Shuffle
C’est une chanson de pedal steel. J’adore la guitare pedal steel, j’ai donc demandé à Jean-Yves s’il voulait inclure sa chanson dans l’album. Son nom vient des Transcontinental Cowboys, un groupe dans lequel Jean-Yves et moi avons joué dans les années 80 et 90. Nous jouions déjà ce morceau à l’époque. En écoutant les solos de Marco Dimaggio, on croirait qu’il est un guitariste de pedal steel frustré.

In The Pines
Cette chanson traditionnelle a été jouée par des musiciens blancs comme noirs durant ces 75 dernières années. Cette prise, grâce à Marco Dimaggio, nous transporte dans un univers à la David Lynch, d’horreur et de suspense. On est bien loin des Delmore Brothers et ça me convient bien.

J’aime pas la rentrée
Quel adolescent n’a jamais eu envie de jeter ses livres par la fenêtre ? Qui ne s’est jamais identifié à “Tu peux te carrer ton job où je pense” une fois dans sa vie? L’ode de Marie-France à l’insurrection personnelle des ados. Je dois modestement admettre que je pensais à “Jackson” de Johnny Cash et June Carter en l’arrangeant.

Credits

Jay Ryan: voix lead, guitare

Marco Di Maggio: guitares

Matteo Giannetti: contrebasse

Marie-France Floury: voix

Danny Vriet: violon

Jean-Yves Lozac’h: pedal steel, dobro

Paul Péchenart IV: guitare (2)

Paul Péchenart III: choeurs (10)

 

Produit par Juste Une Trace

Direction Artistique par Marco Di Maggio

Enregistré par Marco Mattia Robbiani & Alexandre Mazarguil

Mixé et masterisé par Marco Di Maggio

Photographies par Joanna Borderie

Logo par Mark Weissberg

Conception graphique par Céline Cuvelier

Nos compagnons de route:
Tyler J.Barnes, José Jeanrot, Paul Bessone, Edith Gaudy, Antoine Sirven, Vittoria Biagini, Gianmarco D’Agostino, Bernard Rousseau, les étudiants de l’IMM, Le Vieux Marché de St Ouen, David au Fil Rouge Café

 

« Botta said : I’ll be right back… He returned with a frying pan full of sausages and beans, they had no choice but to open another bottle of wine.» – Marco Vichi.
Share This